Qui êtes-vous ?

Ma photo
Bordeaux, France
De temps à autre, il m'arrive de prendre de petites commande de peinture. Pour tout renseignement, contactez moi : studiocaillou@yahoo.fr

mercredi 22 octobre 2014

Un Caillou au Japon, épisode 4

Bon, soyons clair, il y a un léger décalage entre mes posts et les visites effectuées.
Par exemple,  ce 4eme épisode correspond à la journée du 19 octobre.

Et ce dimanche,  toute la petite famille est allée se balader à Nara. Cette ville abrite en effet une merveille du Japon, le Todai-ji et son immense statue en bronze de Bouddha (16m de haut, la plus grande du monde). Et comme la ville est située non loin de Kyoto, nous en avons donc profité...



Après un petit voyage en train,  arrivée à Nara. Comme il est presque midi (ben oui, on est en famille avec ma mère qui a des soucis de genoux et mon mini-moi qui n'a que 6 ans,  donc on y va à un rythme très pépère sur les visites), on décide de se balader tranquillement dans Naramashi avant de déjeuner et ensuite d'aller voir le temple.

Ça tombe bien,  il y a une petite fête de quartier,  et mon gamin se fait faire un lapin en sucre.



On continue la balade,  puis retour dans un petit resto qui sert des plats à base de udon. Pour ma part,  ce sont mes premiers fruits de mer (poisson et palourdes) en presque une semaine. Comme quoi,  les idées reçues...

Ensuite, reprise de la visite,  et direction le parc du temple,  bien connu pour ses daims affamés,  à nourrir exclusivement de gâteaux vendus dans les échoppes du coin.  Ok,  ça fait pièges à touristes,  mais ça fait plaisir au petit,  donc...



Mais gaffe avec ces bestioles.  Si la plupart sont sages et demandent à manger en hochantla tête,  ccertaines de ces saloperies sont agressives quand on ne leur donne plus rien.  Mon fils y récoltera un coup de tête,  heureusement bien vite oublié avec les daims suivants,  beaucoup plus sympas, et surtout un groupe de bikers japonais,  dont un couple qui l'installera sur sa Harley. Et comme mon fils adore les Harley...



Autre curiosité locale,  on verra passer un bon gros convoi de l'extrême droite japonaise (personnellement,  je n'en avais jamais vu autant au même endroit).

Enfin, après ces quelques péripéties,  nous voici devant Nandaimon, la grande porte sud. Et devant quelques souvenirs,  vu que la dernière fois que nous sommes passés par cette porte, Hiroe et moi n'étions pas encore mariés.... Nous avons un peu vieilli et nous sommes accompagnés par l'héritier. Par contre,  la foule des collégiens et lycéens en uniforme n'a pas varié ! ^^

Du coup,  nous refaisons la même photo qu'il y a 8 ans avec mes parents! ^^

Puis nous rentrons dans l'enceinte du temple, l'un des plus grands bâtiments en bois du monde. Touours aussi magnifique. Mais je vous en laisse juger par vous même.






Après ça,  retour à la maison,  selon le chemin habituel, histoire de faire les courses au grand magasin du coin. D'ailleurs,  mes parents y découvriront les brioches vapeur, fourrées en l'occurrence de porc haché et d'oignons.

Suite au prochain épisode,  à savoir le Temple du Pavillon d'Or et le Temple du Pavillon d'Argent...


5 commentaires:

  1. Raah ! Mais on s'en fiche de tout ça ! On veut la Toei, nous ! :)
    Ton fils à l'air terriblement fier sur sa Harley en tout cas. Et je lui jalouse son lapin en sucre.^^

    RépondreSupprimer
  2. Mon cher Lapin, comme l'a dit mon paternel, le Japon est le pays de la file d'attente organisée (tous bien alignés les uns derrière les autres, attendant sagement leur tour). Donc sois patient, les studios de la Toei arriveront à l'épisode 6...

    RépondreSupprimer
  3. C'est sur que si on compare les fiels d'attentes japonaises et les nôtres, y'a comme qui dirais une toute petite différence... ^^

    RépondreSupprimer
  4. Oauis, toute petite ! ^^
    Au passage, on vient de tester les transports en commun à 17h ou 17h30, et c'est sans commune mesure non plus : pas de bousculade, et à peine un petit coup de sac, suivi d'excuses...

    RépondreSupprimer
  5. On comprend mieux le choc culturel quand ils viennent chez nous... Surtout s'ils tentent directement Paris, d'ailleurs.

    RépondreSupprimer