Qui êtes-vous ?

Ma photo
Bordeaux, France
De temps à autre, il m'arrive de prendre de petites commande de peinture. Pour tout renseignement, contactez moi : studiocaillou@yahoo.fr

mercredi 4 avril 2018

Un Caillou au Japon - 4ème partie

Bonjour à tous,

Voilà un sacré bout de temps que je devais écrire la suite de mon petit voyage au Japon, et une chose en entrainant une autre, nous voici déjà au mois de mars...

La dernière fois, je vous avais laissé à Tokyo en plein typhon.

Au final, nous ne l'avons que peu subi (mis à part la pluie du week-end), le seul impact en ce qui nous concerne a été la longue attente dans la gare de Tokyo car notre train avait été annulé, des arbres ayant été couché sur la voie. Du coup, nous avons fait un peu de shopping dans la gare et avons mangé un truc dans un resto du sous-sol (une véritable petite ville, pour ceux qui ne connaissent pas).

Début d'après-midi, nous avons enfin pu nous diriger vers le quai, et y faire la queue "à la japonaise" : des traits de peintures sont tracés sur le quai, afin de délimiter le départ de chaque file d'attente, et mène directement à la porte du wagon, qui va s'arrêter tout pile à l'endroit prévu (quitte à ce que le train manoeuvre s'il ne s'est pas arrêté convenablement la première fois, impliquant un inadmissible retard de quelques secondes.... vraiment un autre monde ! )

Le shinkansen japonais... Un air véritablement futuriste, non ?



Bref, après avoir embarqué dans le Shinkansen, nous sommes partis en direction de Kanazawa, sur la côte nord-ouest. Nous avions décidé de continuer à visiter le pays, dans des coins que nous ne connaissions pas, et cette ville nous paraissait plutôt intéressante.

Le voyage fut assez long mais, le beau temps étant finalement revenu et le typhon ayant balayé les nuages et la couche de pollution au dessus de Tokyo, j'ai quand même pu apercevoir le Mont Fuji de façon claire et dégagée, pour la première fois en 5 voyages !!

Et hop, encore un truc de validé sur ma liste de choses à faire et à voir au Japon ! ^^

Arrivée à Kanazawa en début de soirée, et après quelques péripéties, nous sommes arrivés dans la maison que nous avions loué pour quelques jours (maison pouvant accueillir 10 personnes, et par je ne sais quel miracle, nous étions seuls !!).


Une maison typique du Japon des années 50/60, restaurée pour servir de maison style AirBnB, et qui présente à l'intérieur un mélange intéressant de Japon traditionnel et d'aménagements occidentaux.

Bref, nous avons logé à 15 minutes de marche à pied de la gare, et donc de ses commerces (boulangerie française, superette, restaurants,...).

La fabuleuse porte en bois marquant l'entrée de la gare de Kanazawa côté centre-ville.
Et joie suprême pour mon mini-moi, notre trajet nous faisait passer devant la caserne de pompiers, où il a eu le droit de rentrer visiter, et même de s'installer dans un camion. Bref, un enfant heureux ! ^^

Il est assez difficile de faire plus heureux qu'un gosse qui peut s'approcher, toucher et même monter à bord des vrais camions dont il a les miniatures à la maison, non ?

Si le premier soir fut un peu humide (le typhon était passé trop loin de Kanazawa pour en nettoyer le ciel), nous avons pu profiter d'une superbe journée les jours suivants afin de visiter le centre historique de la ville...

Il faut savoir que Kanazawa a été pendant longtemps la capitale du clan Maeda, et un des fiefs les plus riches de tout le Japon. Il en subsiste quelques éléments aujourd'hui, notamment le quartier des temples, mais aussi les restes du château et d'autres beautés qu'il faut prendre le temps de découvrir.



Et en premier lieu donc, direction le quartier des temples :

Spéciale dédicace à Morikun, avec le "temple des ninjas", le Myôryu-ji
Le quartier en lui même est intéressant, notamment pour un "néophyte en Japon", mais qui vaut à mon avis plus pour son côté provincial très agréable (franchement, je suis allergique à Tokyo ou Osaka, villes trop grandes et inhumaines pour moi) et ses nombreux cimetières, ainsi que les entreprises de taille de pierre associées, que par son intérêt architectural ou historique.

Un cimetière japonais. Le genre de truc qui provoque des frissons glacés dans le dos de Mme Caillou, notamment à l'approche de la tombée de la nuit (alors que nos cimetières ne lui font absolument aucun effet).

De là, nous avons marché tranquillement, en prenant les petites rues, et en faisant des découvertes originales :

Non, vous ne rêvez pas, il s'agit bien d'un stop pour les piétons...

A cet endroit, l'école maternelle et le temple sont largement mélangés. Pour le calme propice à la méditation, on repassera, mais les kamis doivent apprécier la fougue des enfants jouant dans la cour ! ^^

Un corbillard... Tout le dépouillement du zen japonais ! ^^



Des barrières de chantier. Ouais, les Japonais sont de grands enfants ! ^^


Bref, blagues et rigolade mise à part, nous avions décidé de nous faire une petite visite dans le quartier des samouraïs, appelé Naga-machi, situé au sud de la Ville (entre le quartier des temples et le marché, où nous devions faire halte pour manger le midi).

Il ne reste quasiment plus de maisons traditionnelles, les familles ruinées ayant vendu leurs propriétés au début de l'ère Meiji, mais néanmoins les murs d'enceinte sont restés, créant une atmosphère très particulière dans ce quartier.
 

Du coup, il reste peu de choses à voir, mais si vous en avez l'occasion, un petit détour par la maison Nomura.

Il s'agit d'une authentique maison de samouraï datant de l'ère Edo, achetée par un riche homme d'affaire qui a décidé de la préserver dans son état d'origine (même s'il a rajouté quelques petites choses...).

C'est vraiment très sympa à visiter, avec possibilité de prendre un petit thé vert au dessus du jardin...



Après ça, ben il était l'heure de passer à table, et mon mini-moi affamé réclamait des sushis...
Nous nous sommes donc dirigés vers le marché couvert en quête de nourriture pour remplir nos ventres vides...



 Mon fils voulait absolument un resto de sushis avec le tapis roulant qui tourne devant les clients, et malgré mes réticences (à priori, c'est rarement gage de qualité d'avoir ce genre de resto avec des sushis préparés à la chaine qui tournent depuis un temps indéterminé), nous avons fini par trouver ce qu'il voulait.

Après avoir fait la queue devant le restaurant, nous nous sommes attablés, et mes réticences ont fini par disparaître quand je me suis aperçu d'une chose toute simple : les sushis étaient commandés directement au cuisiniers, situés juste de l'autre côté du comptoir, et posés sur le tapis uniquement pour les amener au client.

Rien que du frais, préparé à la commande.
Et franchement, nous nous sommes régalés !

Petite vue du resto. Pour le paiement : chaque couleur d'assiette correspond à un prix, à la façon d'un resto de tapas. Et thé à volonté en se servant directement au petit robinet situé sur le comptoir, juste devant les clients...

Je dirais que nous avons là un enfant très heureux de son séjour ! ^^


Le meilleur sushi du resto selon moi (mais aussi l'un des plus cher) : du thon préparé en 3 façons. Un délice qui fond dans la bouche !

Pour la suite de la visite (château, jardins et quartier des maisons de thé) il faudra être patients, je posterai ça un peu plus tard !



9 commentaires:

  1. Quelle idée de lire ça à 11h... Le mi-cuit de thon, le suhsi et les sashimis ? ça fait baver.
    Merci encore de partager avec nous tes photos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as raison de baver, il était absolument délicieux ! ^^

      Supprimer
  2. Merci pour cette 4e étape !! ^^

    Si je connaissais les barrières de chantier en tanuki, en revanche j'ignorai totalement le Temple des ninja !! Oo C'est énorme ce truc !!

    Voilà des coins sympa qu'il faudra qu'on visite la prochaine fosi que le Clan Mori est en déplacement au Japon ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'ailleurs sur la photo on voyait bien que le temple des ninjas faisait salle combre hinhinhin

      Supprimer
    2. Ouaip, ça m'a bien amusé de voir ce temple.
      Par contre, on n'a pas pris le temps de le visiter : trop de choses à voir en une seule journée, et un peu trop de monde à l'entrée (dont un gros groupe de touristes français, d'ailleurs).

      Supprimer
  3. Mince ....je bave au boulot ....c'est pas sérieux ^^

    RépondreSupprimer
  4. Merci de partager cette belle balade Mr Caillou. C'est un bel endroit méconnu que vous nous faites découvrir
    Salutations
    Tesla

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, c'est un peu loin des zones touristiques "habituelles" qu'est la région de Tokyo à Osaka (Kyoto, Nara, Kamakura,...).
      C'est dû principalement au fait qu'il faut un bon gros trajet en train pour y aller, mais franchement ça vaut le détour, ainsi que la suite du séjour vous le montrera.

      Supprimer