Qui êtes-vous ?

Ma photo
Bordeaux, France
De temps à autre, il m'arrive de prendre de petites commande de peinture. Pour tout renseignement, contactez moi : studiocaillou@yahoo.fr

lundi 5 mai 2014

Kodomo No Hi

Pour aujourd'hui, on va abandonner un peu le monde de la figurine pour celui de la culture japonaise.

Etant moi-même marié à une Japonaise, et histoire de taquiner un peu Morikun et ses posts culinaires, je vais pour une fois le prendre de vitesse sur ce chapitre.

Or donc, aujourd'hui 5 mai, c'est la Fête des Enfants (initialement Fête des Garçons), ou Kodomo No Hi.
Il s'agit d'un jour férié pour les Japonais, pour une tradition très ancienne (remontant au 8è siècle), et particulièrement importante pour les familles de samouraïs (les jeunes garçons recevant des éléments d'armure).

De nos jours, les festivités ne sont plus réservées aux seuls garçons, même si ceux-ci sont particulièrement fêtés (les filles ayant leur propre fête le 3 mars, Hina Matsuri). Plus question de recevoir des pièces d'armures, mais des pâtisseries traditionnelles (et parfois, ils ont le droit de boire un peu de saké).

Et cette fête est également placée sous le signe de la carpe Koï, et les Japonais suspendent à des mats ou des fils les Koï Nobori, des manches à air en forme de carpes de tailles différentes : la noire est la plus grande et représente le père, ensuite vient la rouge pour la mère et les suivantes, plus petites, pour les enfants.


Et donc, ayant un mini-moi à la maison, Mme Caillou s'est bien amusée à préparer quelques petits choses, histoire de marquer un peu le coup (même si avec le boulot et la vie en France, il a été difficile de préparer des choses très traditionnelles).

Du coup, voici quelques petits bidules culinaires ayant agrémenté le repas :

- pour l'apéro, quelques saucisses déguisées en carpes :


- ensuite, des nems au fromage ou au porc et poireau, dont certains modelés en forme de kabuto (le heaume des samouraïs) :


- et pour le goûter du mini-Godzilla, des sablés en forme de koï nobori, et Anpanman (héros d'un dessin animé plus qu'ancien et très célèbre au Japon, dont la tête est un petit pain fourré à la pâte de haricots rouges) :


Voili voilou.
Rien de véritablement traditionnel, mais c'était pour Mme Cailou l'occasion de marquer un peu le coup. Pour la prochaine fois, nous essaierons de mieux faire sur le chapitre de la tradition...




2 commentaires:

  1. Excellent post mon Cher Caillou !! ^^

    Il y avait aussi un Hanpaman mais ma grande l'avait déjà mangé avant la photo ^^

    Félicitations à Mme Caillou pour son savoir-faire !!

    Serviteur,

    RépondreSupprimer
  2. Salut Caillou !
    Si toi aussi tu t'y mets à la Morikun, on ne va plus s'en sortir ^^

    C'est bien joli-tout-bon tout ça et bonne fête ! (avec du retard du coup).

    A++
    Monty

    RépondreSupprimer