Qui êtes-vous ?

Ma photo
Bordeaux, France
De temps à autre, il m'arrive de prendre de petites commande de peinture. Pour tout renseignement, contactez moi : studiocaillou@yahoo.fr

jeudi 18 juillet 2013

Tutorial : lames énergétiques

Salut tout le monde.
Voici un petit sujet qui m'a été demandé plusieurs fois, et que j'avais déjà fait et posté sur divers forums...
Mais comme ça devient compliqué de fouiller à travers les nombreuses pages des sujets que j'y ai ouvert, j'ai décidé de le remettre ici.

D'autres tutos viendront dans le futur (visages ou diverses teintes, par exemple), mais pour l'instant, voici donc la manière dont je réalise "à l'ancienne" (c'est-à-dire au pinceau) des lames énergétiques pour mes figs futuristes, et en particulier les armes némesis des chevaliers gris/roses d'une commande. J'ai tellement apprécié le résultat que je l'utilise maintenant systématiquement pour toutes mes lames "non métalliques" (comme les lames monofilament de mes figs Infinity, par exemple) :

1ère étape : passer une couche propre de bleu ciel (ici, du ice blue GW)





2ème étape, on commence à éclaircir le bleu ciel en le tirant progressivement vers le blanc (en ce qui me concerne, il s'agit de ma couleur fétcihe, l'ivoire Prince August), jusqu'à avoir un blanc à peine teinté de bleu :




3ème étape : on commence à assombrir le bleu ciel avec un bleu plus foncé (en l'occurrence de l'enchanted blue GW). Comme chaque côté de la lame présente 2 facettes bien marquées, ça va être plus simple à traiter. On va assombrir une facette vers le haut, et l'autre facette vers le bas (en même chose de l'autre côté de la lame) :




On poursuit ensuite jusqu'au bleu enchanté pur. La lame de l'épée a déjà bien pris forme, et on voit maintenant clairement les volumes se dessiner :


4è étape, parce qu'il serait dommage de s'arrêter en si bon chemin, on continue à assombrir la lame en rajoutant une pointe de bleu foncé dans le mélange, et on poursuit jusqu'à avoir un bleu foncé pur sur les parties les plus extrêmes :




5ème et dernière étape : avec un pinceau fin et beaucoup de délicatesse, on vient tirer un petit trait de blanc pur sur toutes les arêtes afin de finir de mettre la lame en volume :





Et voici à quoi ressemble ma palette humide à la fin des travaux (pratique pour les éventuelles retouches en cas de débordement, non ?) :


Cette technique est simple sur les épées, mais elle peut aussi s'adapter sur d'autres styles de lames comme les hallebardes, les marteaux ou des armes de formes plus exotiques.
Le principe reste le même : tirer ombrages et éclaircissements dans 2 directions opposées sur les zones voisines.

En espérant que ça vous sera utile et/ou vous inspirera.
Et si vous avez des questions, vous savez où me trouver ! ^^



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire