Qui êtes-vous ?

Ma photo
Bordeaux, France
De temps à autre, il m'arrive de prendre de petites commande de peinture. Pour tout renseignement, contactez moi : studiocaillou@yahoo.fr

mardi 12 décembre 2017

Un Caillou au Japon - 3ème partie

Bonjour à tous,



Retour de mon petit "reportage photo" sur notre voyage au Japon.

Je vous avais quitté en partance pour Tokyo, où nous devions passer un week-end en famille, chez le frère de ma femme.

Après un petit voyage en train, nous arrivons à la gare de Tokyo, où mon beau-frère nous récupère. 

les nouvelles de la météo ne sont pas bonnes : le premier typhon doit frapper la région dans la nuit de dimanche à lundi, et la pluie est au rendez-vous. Pas de panique, ça sera encore pire le dimanche...

Un Caillou visiblement ravi d'être de retour à Tokyo sous la pluie...

En attendant mon beau-frère, nous trainons dans les sous-sols de la gare de Tokyo, immense galerie commerciale où se mêlent grands magasins, boutiques de jouets, restaurants, magasins de fringues,... Bref, un immense souk souterrain où nous faisons quelques emplettes pour la famille et pour mon fils (petites voitures Tomica et autres goodies Yokai Watch).

Certaines boutiques attirent l'oeil, notamment une boutique entièrement dédiée aux KitKat, avec une multitude de parfums inconnus dans nos contrées :

 


Et Halloween oblige, certains commerçants s'en donnent à coeur joie :

Ouaip, un cerveau en exposition... Faut aimer la guimauve, mais l'idée m'a fait marrer ! ^^

Nous y retrouvons mon beau-frère, et nous prenons le temps de déposer les valises dans le coffre de sa voiture avant d'aller au restaurant. Comme toujours, ceux-ci se trouvent dans les sous-sols ou les étages des immeubles situées aux alentours, et mon beau-frère a visiblement repéré un étage intéressant.

Après une courte discussion, nous jetons notre dévolu sur un restaurant de sushis (cette fois, pas question de repartir en France sans en avoir bien profité à ce niveau là). Après une courte attente, les plats arrivent, et nous nous jetons sur notre repas, qui s'avère absolument délicieux.

Mon assiette. Mon fils a la même, et ne me laissera absolument rien... faites des gosses, qu'ils disaient... ^^

Le plat de ma femme, qui ne souhaitait pas le plateau de sushis pour cette fois mais se rattrapera une autre fois

Et nos petits desserts : sorte de panacotta au thé vert avec de la pâte de haricots rouges.


Après cette entrée en matière, il est temps pour nous d'aller chez mon beau-frère. Bonne situation (et sa femme aussi), mais petit appartement (les inconvénients d'habiter en plein Tokyo).  Nous logeons dans l'appartement réservé aux invités (sorte de chambre d'hôtel très améliorée). Mon neveu et ma belle-soeur ne sont pas là à cause de leurs activités, mais nous les retrouverons le soir pour aller au restaurant.

Du coup, nous ressortons, toujours en voiture vu que le temps ne s'améliore pas. Direction un magasin dans une galerie commerciale proche, où mon beau-frère a décidé de gâter son neveu :

Un Pokemon-store, véritable antre de la perdition pour mon fils, entre goodies, cartes et autres peluches. Il en ressortira bien chargé...
 
J'en profiterai également pour faire quelques courses pour Morikun et l'anniversaire de mes neveux français...

Fin d'après-midi, nous récupérons le reste de la famille pour un petit moment de détente à la maison.
Les enfants jouent, les adultes papotent tranquillement.
Dehors, la pluie s'est calmée pour le moment...

Nous sortons à pied dans le quartier, direction une crêperie tenue par un Français installé à Tokyo : le Bretagne. Ambiance kitsch breton, mais les Japonais adorent. Moi, ce qui m'intéresse est dans l'assiette et nous ne serons pas déçus car les crêpes sont très bonnes. Mon beau-frère et moi ferons le spectacle dans la soirée avec nos crêpes flambées.

Cet enfant déteste les crêpes... ça se voit, non ? ^^


Retour tranquille à l'appartement. La pluie s'est complètement arrêtée, nous rentrons à pied dans les petites rues du quartier et j'en profite pour prendre en photo cette dalle, scellée dans le trottoir (ce n'est qu'une des nombreuses variantes de la choses que j'ai pu croiser au cours de mon périple) :

Et oui, il est interdit de fumer dans la rue en dehors des espaces réservés... Une des raisons pour lesquelles les rues sont plus que propres. C'est bien simple : je n'ai vu du bordel et des saletés par terre que dans un seul endroit à Tokyo, endroit où se pressent chaque jour des centaines de touristes étrangers... No comment...


Le lendemain, mauvaise nouvelle : il ne pleut pas, on a juste l'impression de recevoir des bassines d'eau sur la tête. Du coup, les choix sont assez restreints, et nous nous décidons pour le musée des pompiers de Tokyo.

Visite sympa (et gratuite), avec pas mal de matériel d'exposé, des maquettes, des costumes, et un petit coin ludique pour se déguiser ou quelques activités pour les enfants :


 


La soirée se finira ensuite entre une pizzeria voisine (au demeurant excellente, avec des pizzas cuite dans un four à bois bien qu'elle soit située en rdc d'un immeuble de 15 étages) et jeu de société (car oui, je suis assez débile pour me transporter la boite de Carcassonne avec des extensions jusqu'à l'autre bout de la planète) :


Nous allons nous coucher, bercés par le vent qui se lève.
Le typhon frappera Tokyo dans le courant de la nuit, et nous aurons quelques surprises le lendemain matin....

6 commentaires:

  1. Ah purée !!

    C'est toujours aussi bon de voir des photos comme ça ^^

    Merci encore pour les cartes pokemon, les mini-Mori étaient plus que satisfaits de voir que tu avais eu la main particulièrement chanceuse ^^

    Dis donc t'as pris douches sur douches naturelles à ce moment là XD

    Serviteur,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben pour les cartes Pokemon, tu remercieras mon fils, vu que c'est lui qui a choisi les paquets ! ^^
      Quant aux douches naturelles, disons que vu la tronche de mes godasses, j'ai surtout pris des bains de pieds... (>_<)

      Supprimer
  2. Ah la diaspora bretonne, on est vraiment partout ^^

    Merci encore pour la suite de ce récit, j'attend sagement l'épisode du typhon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je me suis dit aussi ! ^^
      Quant aux typhons (au pluriel, car j'en ai eu 2 en 2 semaines...), ça a surtout été extrêmement ennuyeux car ils sont passés de nuit pour le premier et assez loin pour le second. Donc rien d'exceptionnel, si ce n'est la quantité de flotte tombée dans les jours qui ont précédé.
      Par contre, il y a eu des conséquences ailleurs dans le pays (et nous n'avons finalement que peu été impactés);

      Supprimer
  3. Et tu n'as pas encore écrit l'épisode suivant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas encore.
      J'écris quand j'ai un moment, en général d'une seule traite.
      Faut dire aussi que j'ai un temps limité pour écrire (en général ma pause de midi) et que du coup, contrairement à certains de mes petits camarades, je ne rédige pas non plus des pavés de 500 pages ! ^^

      Supprimer